Arbrealettres

Poésie

Si le matin ferme ses ambassades (Jean-Louis Chrétien)

Posted by arbrealettres sur 12 janvier 2018



Illustration: Simone Lacour
    
si le matin ferme ses ambassades
tu sentiras soudain ta gorge lourde d’un cri vaste
trop tard pour ton souffle affaissé
on te hélera dans la rue pour te vendre
des secrets démonétisés
sur les cartes tu verras ici s’effacer
prends alors le silence de court
sois plus nu que ses glaciers si bleus
il criera pour toi son cri d’aurore

(Jean-Louis Chrétien)

 

Recueil: Entre Flèche et Cri
Traduction:
Editions: Obsidiane

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :