Arbrealettres

Poésie

Par un cri d’hirondelle (Jean-Louis Chrétien)

Posted by arbrealettres sur 17 janvier 2018



Illustration
    
par un cri d’hirondelle abritées
douleur et douceur se fiancent

sans cesse tremblent les lèvres de la mer
ta peau seule est l’impossible aveu

sois le rêve des arbres qui dorment
sois le havre des vents qui vont

ce qu’une vie ne suffit pas à voir
laisse l’acide nudité du matin le franchir

(Jean-Louis Chrétien)

 

Recueil: Entre Flèche et Cri
Traduction:
Editions: Obsidiane

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :