Arbrealettres

Poésie

En descendant le fleuve vers Jiang-ling (Li Bo)

Posted by arbrealettres sur 27 janvier 2018




    
En descendant le fleuve vers Jiang-ling

Quitter à l’aube la cité de l’Empereur Blanc
aux nuages irisés
Descendre le fleuve jusqu’à Jiang-ling
mille li en un jour
Des deux rives, sur les hautes falaises
sans répit crient les singes
Mais d’une traite, mon esquif brise
dix mille chaînes de montagnes !

(Li Bo)

 

Recueil: L’Ecriture poétique chinoise
Traduction: François Cheng
Editions: du Seuil

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :