Arbrealettres

Poésie

Le vieux pécheur (Liu Zong-yuan)

Posted by arbrealettres sur 28 janvier 2018



 

Illustration
    
Le vieux pécheur

Le vieux pêcheur passe la nuit sous les falaises de l’Ouest
A l’aube, brillant des bambous, il chauffe l’eau du Xiang
Quand la fumée se dissipe, au soleil naissant, il disparaît
Seul l’écho de son chant éveille fleuve et mont d’émeraude
Soudain, au bord du ciel, on le voit descendre le courant
Au-dessus des falaises, insouciants, voguent sans fin les nuages

(Liu Zong-yuan)

 

Recueil: L’Ecriture poétique chinoise
Traduction: François Cheng
Editions: du Seuil

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :