Arbrealettres

Poésie

Qui es-tu, lecteur, toi qui liras mes poèmes dans cent ans d’ici ? (Rabindranath Tagore)

Posted by arbrealettres sur 28 janvier 2018



 

Qui es-tu, lecteur, toi qui liras
mes poèmes dans cent ans d’ici ?
Je ne puis t’envoyer une simple
fleur de ce trésor printanier,
un seul rayon d’or de ces nuages.
Ouvre grandes tes portes, regarde au-dehors.
Dans ton jardin en fleurs,
cueille l’odorant souvenir des fleurs
disparues depuis cent années.
En ton coeur joyeux puisses-tu
ressentir la joie vivante d’un matin
de printemps, qui lançait sa
chanson heureuse par-delà un siècle.

(Rabindranath Tagore)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :