Arbrealettres

Poésie

Lavé et parfumé (Li Bo)

Posted by arbrealettres sur 29 janvier 2018




    
Lavé et parfumé

Si tu te parfumes
ne frotte pas ta coiffe
Et si tu te baignes
ne secoue pas ta robe
Sache-le bien : le monde
hait ce qui est pur
L’homme à l’esprit noble
cachera son éclat
Au bord de la rivière
est le vieux pêcheur :
« Toi, moi, à la source
nous retournerons!»

(Li Bo)

 

Recueil: L’Ecriture poétique chinoise
Traduction: François Cheng
Editions: du Seuil

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :