Arbrealettres

Poésie

SOIF (Siamanto)

Posted by arbrealettres sur 4 février 2018



SOIF

Mon âme écoute le trépas du crépuscule
Agenouillée sur la terre lointaine de la souffrance
Mon âme boit les plaies de la terre et du crépuscule
Et ressent encore en elle la pluie de ses larmes…

Et les étoiles des vies entièrement massacrées
Si semblables à des yeux disparus
Ce soir dans les vasques de mon cœur
Attendent dans leur désespoir la réanimation.

Et les fantômes de tous les morts, cette nuit,
Vont attendre l’aube de mes yeux et de mon âme,
Afin que pour assouvir la soif de leur vie
Tombe peut-être d’en haut sur eux une goutte de lumière.

(Siamanto)

Découvert ici Poèmes arméniens

Illustration: Hovhannès Haroutiounian

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :