Arbrealettres

Poésie

ORAGE (René Guy Cadou)

Posted by arbrealettres sur 6 février 2018




    ORAGE

Quel orage
Un homme va mourir
Au quatrième étage
Il est beau
Il a froid
Un bouquet de draps blancs se fane entre ses doigts

La fièvre baisse
Il rit
Et ses yeux sont déjà dans la lumière épaisse

Je n’entends plus ta voix
Comme il pleut sous la lampe
Le flot noir s’est éteint
Ton bras boucle la rampe
Une cloche a roulé sous les pas de satin

(René Guy Cadou)

 

Recueil: Poésie la vie entière
Traduction:
Editions: Seghers

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :