Arbrealettres

Poésie

SEUL JE SAIS (Jules Tordjman)

Posted by arbrealettres sur 7 février 2018



Andrius Kovelinas   2

SEUL JE SAIS

Une robe déchirée qui tombe sur la prairie
bourgeonnante. Un sein de femme que le soleil fustige :
À ce corps viennent de pousser des ailes. Chevelure
entre les doigts du vent, il va se perdre en un galop
de musique. Seul je sais que des neiges l’attendent.
Elles se creusent. Elles l’absorbent.

(Jules Tordjman)

Illustration: Andrius Kovelinas

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :