Arbrealettres

Poésie

Le préjudice (Robert Creeley)

Posted by arbrealettres sur 9 février 2018



Illustration
    
Le préjudice

Il existe un désespoir auquel on atteint,
comme on peut, pour n’avoir pas connu
de femmes aux seins pommelés.

Mais cette heure était inaccessible
quand j’étais jeune
et désormais je suis vieux.

Oh est-ce cela le destin,
me dit-elle.

(Robert Creeley)

 

 

Recueil: Le sortilège
Traduction: Stéphane Bouquet
Editions: Nous

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :