Arbrealettres

Poésie

Toi tu cours (Alireza Rôshan)

Posted by arbrealettres sur 9 février 2018



تو†می†دوی
toi tu cours
تو†می†آیی
toi tu viens
قلب†من†به†شماره†می†افتد
c’est mon coeur qui s’accélère
من†نفس†نفس†می†زنم
c’est moi qui m’essouffle

ﻥﺪﻧﺎﻣ
rester
ﺖﺳﯽﺘﻟﺎﺣ
est un état
ﻥﺪﻣﺁ ﻥﺎﯿﻣ
entre venir

et
ﱳﻓﺭ
partir

ﺍﺭ ﺏﺁ ﺎﻣ
nous, l’eau
ﱳﺴﯾﺮﮔ ﯼﺍﺮﺑ
nous l’avons bue
ﻢﯾﺍﻩﺪﯿﺷﻮﻧ
pour pleurer

ﯽﺘﺴﯾﺮﮔ ﻥﺎﯿﻧﺍﺪﻧﺯ ﯽﻣﺎﲤ ﻝﺎﺣ ﺮﺑ
tu as pleuré sur tous les prisonniers
ﻦﻣ ﺮﺑ ﺮﮕﻣ
sauf sur moi
ﻮﺗ ﺭﺩ ﻪﻛ
qui en toi
ﻡﺍﻩﺪﺷ ﺪﺑﺍ ﺲﺒﺣ
suis prisonnier à vie

ﺍﺭ ﻩﺮﺠﻨﭘ
elle a refermé la fenêtre
ﺖﺴﺑ ﻦﻣ ﺮﺑ
sur moi
ﻩﺎﻣ ﺲﻜﻋ ﻭ
et le reflet de la lune
ﻭﺍ ﯼﺎﺟ ﻪﺑ
prenant sa place
ﺖﺴﺸﻧ ﻪﺸﯿﺷ ﺮﺑ
s’est posé sur la vitre

ﻪﺸﯿﺷ ﺪﻨﻛ ﻪﭼ
que peut la vitre
ﮓﻨﺳ ﺝﺎﻣﺁ ﺭﺩ
visée par la pierre
ﱳﺴﻜﺷ ﺰﺟ
sinon casser

ﻮﺗ ﯽﯾﺎﺒﯾﺯ
ta beauté
ﺖﺳﺍ ﻩﺎﻣ ﺪﻨﻧﺎﻣ
est comme la lune
ﺖﻧﺪﯾﺩ ﯼﺍﺮﺑ
pour te voir
ﺖﺷﺍﺩ ﻩﺪﻧﺯ ﺍﺭ ﺐﺷ ﺪﯾﺎﺑ
il faut veiller

(Alireza Rôshan)

Illustration: Brigitte Perrault

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :