Arbrealettres

Poésie

Ecrire (Clarice Lispector)

Posted by arbrealettres sur 11 février 2018



Illustration
    
Alors écrire est la façon
de qui se sert de la parole comme appât :
la parole qui pêche ce qui n’est pas parole.

Lorsque cette non-parole
— l’interligne —
mord l’appât,
quelque chose s’est écrit.

Une fois que l’interligne est prise,
il serait possible d’expulser la parole
avec soulagement.

Mais l’analogie s’arrête là :
la non parole, en mordant l’appât,
le rattache à elle.

Ce qui sauve, dans ce cas,
c’est d’écrire distraitement.

(Clarice Lispector)

 

Recueil: Agua Viva

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :