Arbrealettres

Poésie

Archive for 13 février 2018

Ste-Angèle (Pierre Albert-Birot)

Posted by arbrealettres sur 13 février 2018



Ste-Angèle

Je suis riche
Le ciel est bleu et mes souliers sont blancs
La vie ce matin sent bon
Comme une grande courtisane
Sortant du bain

(Pierre Albert-Birot)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Equatorial (Pierre Albert-Birot)

Posted by arbrealettres sur 13 février 2018



Equatorial

Ici la pointe de mon nez
Là Jupiter Mars et la Lune
Plus loin là-bas ma chatte sur mes genoux
Et tout rond la mort d’un vieil ami
Dort sur le divan
Et l’heure qui vient de sonner
S’embrouille dans la fumée de ma cigarette
Et tout ce qu’il y a encore
Et c’est ma main
Et c’est mon coeur
Et c’est la porte
C’est la fenêtre
Et tout et tout
Un poème à n’en plus finir

(Pierre Albert-Birot)


Illustration

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

UN AMOUREUX ATTRISTÉ PAR UNE INSENSIBLE (Su Shi)

Posted by arbrealettres sur 13 février 2018



UN AMOUREUX ATTRISTÉ PAR UNE INSENSIBLE

Parmi les fleurs rouges fanées et
Les abricotiers verts
Les hirondelles frôlent l’eau émeraude
Qui entoure une maison
Les chatons du saule s’envolent au gré du vent
Où sur notre terre ne peut-on trouver le parfum de l’herbe ?

Dans le jardin une balançoire
Et de l’autre côté de son enceinte un promeneur
Qui longe le chemin
Qui entend l’éclat de rire d’une beauté
Petit petit s’évanouit le rire
Amoureux, le promeneur s’afflige de l’insensible

(Su Shi)

Illustration: Chai Qiu Nong

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

DÉBUT DE L’ÉTÉ (Zhu Shuzhen)

Posted by arbrealettres sur 13 février 2018



DÉBUT DE L’ÉTÉ

Les bambous dansent gracieusement
Leurs ombres troublent ma fenêtre solitaire
Les oiseaux estivaux chantent deux à deux
au soleil couchant
Les fleurs des pommiers sauvages perdent déjà
leur fraîcheur
Les saules voient s’envoler leurs chatons au vent
Les jours commencent à s’allonger
Et le temps lui à m’ennuyer

(Zhu Shuzhen)

 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE DÉPART DU PRINTEMPS (Xin Qiji)

Posted by arbrealettres sur 13 février 2018



LE DÉPART DU PRINTEMPS

Ne supportant plus ni le vent ni la pluie
Le printemps accélère son départ
Je me lamente sur les fleurs précocement épanouies
A mon regret leurs pétales s’éparpillent

Ô ! Printemps, reste encore un moment !
Ecoute bien l’herbe douce
Qui se perd déjà dans son chemin de retour
Et qui s’ennuie de ton mutisme

Heureusement sous le toit l’araignée diligente
Tisse toute la journée sa toile
Pour cueillir des chatons de saule en vol

(Xin Qiji)

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Fraternité (Jean Rivet)

Posted by arbrealettres sur 13 février 2018



Fraternité

Le petit garçon aux yeux bleus
avait une chevelure de blé.
Le petit garçon aux yeux noirs
avait une chevelure de nuit.
Viens,
dit le petit garçon aux yeux noirs,
je ne t’en veux pas
d’avoir la peau blanche.

(Jean Rivet)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Papillon de mer et de chemin (Luis Mizón)

Posted by arbrealettres sur 13 février 2018



Viens
à ta fragile forteresse
de papier et de brise
papillon de mer et de chemin.

Sel de lumière
ombre dorée
feu de poussière
pollen vivant.
Ceci est ta maison.

(Luis Mizón)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pour me reposer je coiffe mes cheveux (Patrizia Cavalli)

Posted by arbrealettres sur 13 février 2018



 

José Rodriguez Acevedo rodj9430

Pour me reposer
je coiffe mes cheveux,
qui a fait a fait
et qui n’a pas fait fera.

Derrière la bouteille
les moustaches de la chatte,
les références
je les donnerai demain.

A présent je me mire
et je mets mon chapeau,
j’attends de la visite j’attends
le coup de sonnette.

Yeux bruns beaux et endormis…

Mais d’amour
je ne veux parler,
l’amour je le veux
seulement faire.

(Patrizia Cavalli)

Illustration: José Rodriguez Acevedo

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

D’EN HAUT TOMBAIT LE CRÉPUSCULE… (Johann Wolfgang Von Goethe)

Posted by arbrealettres sur 13 février 2018



 

D’EN HAUT TOMBAIT LE CRÉPUSCULE…

D’en haut tombait le crépuscule,
Ce qui fut proche est loin déjà;
Mais, première en sa clarté douce,
S’élève l’étoile du soir.
Tout n’est qu’ondoiement dans le vague,
Des brumes gagnent les hauteurs ;
Le lac, reflétant des ténèbres
D’un noir profond, est immobile.
Mais à l’orient je devine
La lueur, l’éclat de la lune;
Les fins rameaux de saules sveltes
Se bercent sur les eaux prochaines.
Parmi des jeux d’ombres mouvantes
Tremblent de magiques reflets,
Et par les yeux une fraîcheur
Entre, apaisante, jusqu’à l’âme.

***

DAMNRUNG SENKTE SICH VON OBEN…

Dämnrung senkte sich von oben,
Schon ist aile Nähe fern;
Doch zuerst emporgehoben
Holden Lichts der Abendstern!
Alles schwankt ins Ungewisse,
Nebel schleichen in die HM;
Schwarzvertiefte Finsternisse
Widerspiegelnd ruht der See.

Nun im östlichen Bereiche
Ahn ich Mondenglanz und —glut,
Schlanker Weiden Haargezweige
Scherzen auf der nächsten Flut.
Durch bewegter Schatten Spiele
Zittert Lunas Zauberschein,
Und durchs Auge schleicht die Kühle
Sänftigend ins Herz hinein.

(Johann Wolfgang Von Goethe)

Illustration: Caspar David Friedrich

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Au soir (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 13 février 2018



Au soir

Il y avait au jardin une musique
D’une tristesse inexprimable.
Fraîche et vive l’odeur de la mer
Sur le plat d’huîtres dans la glace.

Il m’a dit: «Je suis un ami sûr!»
Et il a touché ma robe…
Comme le contact de cette main
Ressemble peu à une étreinte.

C’est une caresse pour un chat, pour un oiseau…
Un regard pour une élégante cavalière…
Il n’y a qu’un rire dans ces yeux calmes,
Sous l’or léger des cils.

Et les voix des violons douloureux
Chantent dans la fumée qui s’épand:
«Bénis le Ciel : pour la première fois,
Tu es seule avec ton amour.»

(Anna Akhmatova)

Illustration: Rosana de Paula-Cessac

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :