Arbrealettres

Poésie

Liquidation (François de Cornière)

Posted by arbrealettres sur 23 février 2018


img_0820

parfois on recherche un poème
pour une phrase
qu’on a lue on ne sait plus quand
mais qui revient – pourquoi –
à la mémoire
à cause peut-être d’une impression
pareille à celles qui font croire
qu’on a déjà vécu ce moment-là
alors on feuillette des livres
on s’arrête sur des mots des images
et on s’aperçoit qu’au fond
on n’a jamais rien lu
ou plutôt que c’est jamais fini la poésie
quand bien même on passe des nuits
à courir le long des rails
pour rattraper ce qui s’en va
comme un jour on s’arrête
devant une boutique de souvenirs
avant la saison sur la côte
pour une pancarte en lettres bâtons
qui dit que TOUT DOIT DISPARAITRE

(François de Cornière)

5 Réponses to “Liquidation (François de Cornière)”

  1. filamots said

    Comme tout cela me parle.
    Bien au contraire, les mots, malgré d’autres mots ne doivent pas disparaître. Ils sont là dans notre coeur, dans notre âme, deviennent le prolongement de soi. Les mots même ceux déjà lus, relus sont encore différents. Ils ne sont jamais les mêmes et pourtant les lettres restent identiques.
    Les mots nous jouent des tours à leur façon, et en poésie, c’est ce que j’aime. Comme ce texte est bien écrit. Juste ce qu’il faut pour le dire.

  2. framboiz14 said

    Je n’en reviens pas ! Je me prépare à mettre un com et mon pseudo apparaît, ainsi que l’adresse de mon blog yahoo ! on est surveillés, attention !
    très joli, ton blog, toujours sur du blanc, dommage, j’aimais bien qu’on personnalise le fond, m’enfin, ce qui compte c’est de pouvoir te lire !

  3. miroirparici said

    Rechercher un poème pour une phrase, et oui, voir le poème « Le soir vient à pas silencieux » d’un grand poète flamand, et que j’ai traduit. Qui sais tu aimes aussi ?
    La vie dans un certain sens un déjà-vu. Nous n’apprenons rien, mais nous nous rapellons constamment de choses qui à chaque fois changent de visage, à prendre le nôtre, notre vrai visage : -)).

    • filamots said

      J’aime tes commentaires Miroir, ils apportent un autre regard sur ce que tu découvres, et j’aime ce que tu y vois, ce que tu ressens. Merci à toi.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :