Arbrealettres

Poésie

Archive for 27 février 2018

« Pour la Beauté » (Emily Dickinson)

Posted by arbrealettres sur 27 février 2018


beaute_fragile

Je mourus pour la Beauté – mais à peine
Etais-je ajustée dans la Tombe
Qu’un Etre mort pour la Vérité, fut couché
Dans une Chambre adjacente –

« Pourquoi tombée? » souffla-t-il
« Pour la Beauté », répondis-je –
« Et moi – pour la Vérité – Elles ne font qu’Un –
Frères nous sommes », dit-Il –

Alors comme des Parents, réunis un Soir,
Nous causâmes de Chambre à Chambre –
Avant que la Mousse n’ait atteint nos lèvres –
Et recouvert – nos noms –

(Emily Dickinson)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 6 Comments »

Ne me laisse pas (Emily Dickinson)

Posted by arbrealettres sur 27 février 2018


soif

Ne me laisse pas mourir de soif avec ce Vin près de ma Lèvre,
Ni mendier, avec en Poche tous ces Territoires –

***

Let me not thirst with this Hock at my Lip,
Nor begth Domains in my Pocket –

(Emily Dickinson)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rien (Emily Dickinson)

Posted by arbrealettres sur 27 février 2018


rien

Par dons modestes et à demi-mots,
le coeur humain apprend le rien.
Rien, est la force qui rend le monde neuf.

(Emily Dickinson)

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

La Beauté m’oppresse à mourir (Emily Dickinson)

Posted by arbrealettres sur 27 février 2018



La Beauté m’oppresse à mourir
Beauté aie pitié de moi
Mais si j’expire aujourd’hui
Que ce soit en face de toi –

(Emily Dickinson)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | 7 Comments »

Elle est comme la Lumière (Emily Dickinson)

Posted by arbrealettres sur 27 février 2018



Elle est comme la Lumière –
Délice sans artifice –
Elle est comme l’Abeille –
Mélodie sans âge – à l’oreille –
Elle est comme les Forêts –
Secrète – Comme la Brise –
Sans phrases – mais elle agite
Les Arbres les plus fiers –
Elle est comme le matin –
Parfaite – une fois accomplie –
Et que les Horloges Eternelles –
Carillonnent – Midi !

(Emily Dickinson)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Esprit vit du Coeur (Emily Dickinson)

Posted by arbrealettres sur 27 février 2018



L’Esprit vit du Coeur
Comme tout Parasite –
Si c’est plein de Chair
L’Esprit prospère.

Mais si le Coeur manque
La Pensée s’émacie –
Son Aliment
Si infini.

(Emily Dickinson)


Illustration retirée sur demande de l’artiste

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un ami (Emily Dickinson)

Posted by arbrealettres sur 27 février 2018


ami

Un ami Frais – pour les jours Torrides –
Est plus facile à trouver –
Qu’un ami de plus haute température
Pour l’Hiver – de l’Esprit –

La Girouette pointant un peu vers l’Est –
Effraie – les âmes de Mousseline –
Si les Coeurs de Drap sont plus solides –
Que ceux en Organdi –

A qui la faute ? Au Tisserand?
Ah, quel fil déroutant!
Les Tapisseries du Paradis –
Sont d’une main – si obscure!

(Emily Dickinson)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Brèche béante (Emily Dickinson)

Posted by arbrealettres sur 27 février 2018



J’entendais les Feuilles – disputer –
Les Fourrés – sonner – comme des Cloches –
Je ne pouvais m’Abriter
Des sentinelles de la Nature –

Si dans une Cave je pensais me cacher
Les Murs se mettaient à parler –
La Création était une Brèche béante –
Pour me rendre visible –

(Emily Dickinson)


Illustration retirée sur demande de l’artiste

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Un Coeur qui remet à plus tard (Emily Dickinson)

Posted by arbrealettres sur 27 février 2018


cle-coeur

Ce n’est pas une Maladie qui souille celui qui est Noble,
Ni un Coup.
Ni la Crainte d’une Querelle à venir,
Mais un Coeur qui remet à plus tard –

***

Not Sickness stains the Brave,
Nor any Dart,
Nor Doubt of Scene to come,
But an adjourning Heart –

(Emily Dickinson)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 1 Comment »

Les Poètes allument des Lampes – (Emily Dickinson)

Posted by arbrealettres sur 27 février 2018



Les Poètes allument des Lampes –
Eux-mêmes – s’éteignent –
Ils remontent les Mèches
Si la Clarté vitale
Perdure comme les Soleils –
Chaque Âge sera un Verre
Qui diffusera leur
Halo de lumière –

***

The Poets light but Lamps –
Themselves – go out –
The Wicks they stimulate
If vital Light
Inhere as do the Suns –
Each Age a Lens
Disseminating their
Circumference –

(Emily Dickinson)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :