Arbrealettres

Poésie

Orage (Pierre Coran)

Posted by arbrealettres sur 1 mars 2018



Orage

La pluie me mouille,
La pluie me cingle.
Sa pattemouille
Sort ses épingles.

Il pleut du vent
Et des éclairs.
Un zèbre blanc
Strie la lumière.

La pluie se rouille
Et se déglingue.
Sa pattemouille
Perd ses épingles.

Sous le ciel veuf
D’un soleil mort,
Je me sens neuf
Comme une aurore.

(Pierre Coran)

 

Une Réponse vers “Orage (Pierre Coran)”

  1. Zèbre-loup
    ———-

    Ce bel hybride, il a double vigueur,
    Cela fait peur aux moutons du bocage ;
    Le berger même en pourrait prendre ombrage
    Ou s’angoisser pour les agneaux fugueurs.

    Mais n’ayez crainte, il est plutôt charmeur,
    Ce compagnon sage comme une image ;
    Des passereaux il entend le ramage
    Et ce babil le met de bonne humeur.

    C’est le loup-zèbre, un être de lumière,
    Parlez-lui donc, versez-lui de la bière ;
    Il devrait bien trouver grâce à vos yeux.

    Il n’est nourri que de graines menues,
    Son estomac n’a qu’une faim ténue,
    C’est le moyen qu’il a pour vivre vieux.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :