Arbrealettres

Poésie

ET APRÈS (Federico Garcia Lorca)

Posted by arbrealettres sur 4 mars 2018




    
ET APRÈS

Les labyrinthes
que crée le temps
s’évanouissent.

(Seul reste
le désert.)

Le coeur,
fontaine du désir,
s’évanouit.

(Seul reste
le désert.)

L’illusion de l’aurore
et les baisers,
s’évanouissent.

Seul reste
le désert.
Un désert
onduleux.

(Federico Garcia Lorca)

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :