Arbrealettres

Poésie

PASSAGE DE LA SÉGUIDILLE (Federico Garcia Lorca)

Posted by arbrealettres sur 4 mars 2018




    
PASSAGE DE LA SÉGUIDILLE

Parmi des papillons noirs,
va une fille brune
à côté d’un blanc serpent
de brouillard.

Terre de lumière,
ciel de terre.

Elle est enchaînée au frémissement
d’un rythme qui jamais n’arrive;
elle a un coeur d’argent
et un poignard dans la main droite.

Où vas-tu, séguidille,
avec un rythme sans tête?
Quelle lune recueillera
ta douleur de chaux et de laurier-rose?

Terre de lumière,
ciel de terre.

(Federico Garcia Lorca)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :