Arbrealettres

Poésie

Gloria (Paul Louis Rossi)

Posted by arbrealettres sur 5 mars 2018



 

Gloria

Il y a des glaïeuls blancs dans le jardin
et la musique glorieuse de Vivaldi emplit l’air sonore du matin.
Il semble que quelqu’un frappe à la porte du rez-de-chaussée,
il semble que l’on insiste, c’est inutile, puisque je ne suis déjà plus présent.

Il y a des anges roses et bleus dans le ciel et moi, l’ange pervers,
je montre mes yeux vides, ma bouche de mimosa et mon rire comme une bulle de savon.

Une tirelire tinte, un moulin à café, une boîte de thé,
un éclatement serein d’objets familiers.

Les jeunes filles s’évanouissent dans la rue, il se produit comme un ruissellement d’automobiles neuves et brillantes
dans les avenues et les boulevards, les cloches sonnent.

Non ce n’est pas le Jugement dernier, tout au plus le déluge, et encore j’exagère certainement.

(Paul Louis Rossi)

Illustration: Leonid Afremov

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :