Arbrealettres

Poésie

Le jardin des délices (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2018



Le jardin des délices

Douce est la mort – ô mort à mon oreille
Comme un anneau, je reviendrai, musique
Au bout des doigts pour caresser tes lèvres
Et pour te dire au terme de ces jours,
0 tendre mort, nous voyageons ensemble.

Douce. 0 que terre et terre se dénudent.
Mon bras se tord et devient olivier.
Toute pensée ici est un fruit vert
Offrant son huile aux jarres de demain.

Faute de grain, je sème la parole,
Mon corps aussi parmi d’autres oranges
Qui vont roulant jusqu’au fond du ravin.

Douce est la mort. Sans miroir et sans armes,
Je reviendrai silène pour danser,
Nu comme un fruit, mais vêtu de nature,
Prince paré de ciel et de mort tendre.

(Robert Sabatier)

Illustration

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :