Arbrealettres

Poésie

SE LEVER (Ernest Delève)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2018



 

Alexey Slusar 1961- Ukrainian painter - Flamenco dancers - Tutt'Art@ (37)

SE LEVER

Se lever de grand matin
Saluer l’ange musicien
Quand il se lisse encore les ailes

Tendre un arbre sur le large
Quelle que soit la saison
Tes fleurs auront toujours raison

Descendre un frais temple de marches
Les dernières sont des vagues
Lâcher la première joie de l’arche

Sur la pierre dédiée
Aux sirènes qui s’évadent
Par les déesses déliées

Être lavé elles proposent
L’eau de cologne les éponges
Tout un choix de métamorphoses

S’emplir de savon les oreilles
Pour résister aux enjôleuses
Renvoyer toutes les merveilles

Raser de très près le passé
Caresser l’oubli en passant
Caresser pour caresser

Se mettre du baume au hasard
Puisqu’on ne souffre nulle part
Vaporiser le reste pour l’absente exquise

Sortir de l’eau tout neuf
Sortir du vent tout vif
Délivrer le dernier captif

Elire les dieux du jour

Leur demander le nom de celle
Que je dois réveiller la belle

En qui je dors encore toujours

(Ernest Delève)

Illustration: Alexey Slusar

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :