Arbrealettres

Poésie

SYMPHONIE PASTORALE (Francis Ponge)

Posted by arbrealettres sur 9 mars 2018



SYMPHONIE PASTORALE

Aux deux tiers de la hauteur du volet gauche de la fenêtre,
un nid de chants d’oiseaux, une pelote de cris d’oiseaux,
une pelote de pépiements, une glande gargouillante cridoisogène,
Tandis qu’un lamellibranche la barre en travers,
(Le tout enveloppé du floconnement adipeux d’un ciel nuageux)
Et que le borborygme fait le bruit des entrailles,
Le coucou bat régulièrement comme le bruit du cœur dans le lointain.

(Francis Ponge)

 

 

 

Une Réponse vers “SYMPHONIE PASTORALE (Francis Ponge)”

  1. A reblogué ceci sur Maître Renard.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :