Arbrealettres

Poésie

Un bruit de fers qui s’entrechoquent (Vénus Khoury-Ghata)

Posted by arbrealettres sur 9 mars 2018



Un bruit de fers qui s’entrechoquent avait lieu dans ma tête dès que je prenais la plume.
Duel entre deux mots, deux manières d’exprimer le même sentiment et la même situation.
Comment faire pour que le mot tristesse soit aussi chargé en désolation que le mot « Hozn »,
que le mot arbre soit aussi feuillu que le mot « chagarat »?
Comment réunir dans un même corps deux langues aux antipodes l’une de l’autre?
Ce qui est beau pour l’une ne l’est pas pour l’autre.
L’humour dans l’une devenant sarcasme dans l’autre.
Ecrire deux langues en une était mon rêve.

(Vénus Khoury-Ghata)

Découvert chez Lara ici

2 Réponses to “Un bruit de fers qui s’entrechoquent (Vénus Khoury-Ghata)”

  1. Lara said

    Ou comment vivre avec deux langues ..

  2. arbrealettres said

    oui je comprends que ce soit TRES « perturbant » mais aussi je pense une Belle Richesse 🙂

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :