Arbrealettres

Poésie

Mon corps craquait sous toi (Pierre Béarn)

Posted by arbrealettres sur 11 mars 2018



Mon corps craquait sous toi
et tu plongeais tes torches de feu dans ma nuit.
Entre ronces et chardons je devenais
la gaine de ton plaisir ;
cendres chaudes dans l’animal épanouissement.
L’exaltation de ta volupté
me peuplait et me dépeuplait.
Je ne suis plus qu’une brûlure.

Tu m’irradies
et je sens dans mon ventre une irruption d’étoiles !

(Pierre Béarn)

 

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :