Arbrealettres

Poésie

DU MILIEU DU PONT (Gilles Vigneault)

Posted by arbrealettres sur 12 mars 2018



 

DU MILIEU DU PONT

Comme arc-en-ciel entre soleil et pluie
Comme grand’voile entre rade et partir
Comme l’écho entre lac et montagne

Du matin au soir de près à très loin
Je me dis adieu mais ne m’en vais point

Comme le loup entre famine et piège
Comme l’automne hésite avant l’hiver
Comme le saule entre ville et campagne

Du soir jusqu’à l’aube et d’ici à loin
Je me dis adieu mais ne m’en vais point

Par vos vingt ans qui luisent sur ma vie
Entre la feuille et le fruit défendu
Par les jeudis et la mélancolie

D’un dimanche à l’autre à courir assis
Je me dis adieu mais je reste ici

Je vis d’un mot, je meurs d’une hirondelle
Et ce couplet qui passe pour le mien
Fut fait pour vous qui demain serez belle

De l’herbe à la neige et par vingt pays
Je vous dis adieu et je reste ici

Comme la grève et comme la frontière
Ne savent point en quel lieu commencer
Je n’en sais plus… Las ! Et si je m’arrête

C’est pour regarder du milieu du pont
Couler entre nous l’eau d’une chanson

Couler entre nous l’eau de ma chanson

(Gilles Vigneault)

Illustration retirée sur demande de son auteur http://www.tripalbum.net/borneo/pont-de-singe/

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :