Arbrealettres

Poésie

Qui se donne (Ariane Dreyfus)

Posted by arbrealettres sur 12 mars 2018




    
Qui se donne on le voit nu si près
Comme un muscle de la vague

Enfle

Soudain si fragile et lien si puissant
Le sexe, sa douceur alourdie
Si proche qu’on ouvre la bouche,
Réponse longtemps.

Sa demeure enroulée.
L’amour creuse, l’amour soulève,
Et la mort forcément attendra.

Encore

Chuchotements possibles
Dans le plus grand noir.

Homme, femme,
Aux mains différentes,
Heureuses, curieuses.

(Ariane Dreyfus)

 

Recueil: Iris c’est votre bleu
Traduction:
Editions: Le Castor Astral

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :