Arbrealettres

Poésie

Archive for 14 mars 2018

Thé et café (J.J. Grandville)

Posted by arbrealettres sur 14 mars 2018



Thé et café

Le fleur de café voulut un jour faire le voyage de Chine
pour aller rendre visite à sa soeur la fleur de thé.
Celle-ci la reçut avec une bienveillance dans laquelle perçait un
léger sentiment de supériorité.
Pour la fleur de thé, en effet, le café n’était qu’une fleur barbare
avec laquelle elle consentait à entrer en relations
malgré la distance qui sépare une Chinoise civilisée
d’une étrangère encore plongée dans les ténèbres de l’ignorance:

—Ma noblesse est de six mille ans plus vieille que la vôtre,
elle date de la fondation même du royaume de Chine,
qui est le plus ancien des royaumes connus.
—Vous êtes si fade, s’écria le café, que les Chinois eux-mêmes
ont été obligés de vous abandonner pour l’opium.
Vous n’êtes plus pour eux un excitant, père de doux rêves,
mais une simple boisson de table, comme chez nous le
cidre ou la petite bière.
—J’ai conquis, répliqua le thé avec vivacité,
un peuple qui a vaincu les Chinois.
Je règne en Angleterre.
—Et moi en France.
—J’ai inspiré Walter Scott et lord Byron.
-J’ai animé la verve de Molière et de Voltaire.
—Vous êtes un poison lent.
—Et vous un vulgaire digestif.
—Tu brûles, moi je console.
—Je fortifie, tu fais languir.
—A moi le coeur.
—A moi la tête.

Les deux fleurs exaspérées allaient se prendre aux feuilles,
lorsqu’elles convinrent de s’en rapporter à un tribunal mi-parti de buveurs de thé et de café.
Ce tribunal siège depuis des siècles, il n’a pu encore formuler un jugement.

(J.J. Grandville)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le froid te pénètre et t’éveille (Lionel Ray)

Posted by arbrealettres sur 14 mars 2018



Le froid te pénètre et t’éveille,
tu es multiple et vide, te voici
dans les paroles éparses, dans un vertige

Qui n’a pas de centre, tu n’es
personne, dispersé dans l’absence,

Perdu, sans lieu, naufragé de quel
voyage, dans la fraîcheur nouvelle
du plus vaste oubli.

(Lionel Ray)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

Illustration: Clara Lieu

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’ÉTRANGER (Gilles Vigneault)

Posted by arbrealettres sur 14 mars 2018



 

L’ÉTRANGER

Ce sont vos bagages
Qui font nos voyages
Nous restons toujours
Dans le lit des jours
L’âme sédentaire
Rivée à la terre
N’y échappe point
Nous n’allons pas loin

Le bonheur
Voyage toujours à pied
Le bonheur
Dort au fond d’un vieux soulier

Planètes permises
Faites vos valises
Rien n’est plus ailleurs
Que l’intérieur
Entre neige et pluie
J’ai cherché ma Vie
Des siècles des mois
Elle était chez moi

Le bonheur
Voyage toujours à pied
Le bonheur
Dort au fond d’un vieux soulier

Seule à sa fenêtre
A regarder naître
D’octobre en avril
Les fleurs du grésil

Vivante d’attendre
La flamme est à vendre
Me voici songeur
Pauvre voyageur…

Le bonheur
Voyage toujours à pied
Le bonheur
Dort au fond d’un vieux soulier

Était-ce une femme
Était-ce ton âme
En tous ses atours
Guettant ton retour
Et ce coeur nomade
Qui bat la chamade
Au moindre départ
Est-il en retard ?

Le bonheur
Voyage toujours à pied
Le bonheur
Dort au fond d’un vieux soulier

Amour est mon guide
J’arrive mains vides
J’arrive de nuit
Mûri comme un fruit
Tombé des étoiles
J’arrive à la voile
Le coeur en danger
Comme un étranger

Le bonheur
Voyage toujours à pied
Le bonheur
Dort au fond de ton soulier

(Gilles Vigneault)

Illustration: Vincent Van Gogh

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

OUI, TU ES L’AVENIR… (Rainer Maria Rilke)

Posted by arbrealettres sur 14 mars 2018



 

Abbott Handerson Thayer , Caritas - theaujasmin.blogspot.com

OUI, TU ES L’AVENIR…

Oui, tu es l’avenir, la grande aurore
qui point des plaines de l’éternité.
Tu es le cri du coq après la nuit du temps,
tu es rosée, matines, jeune fille,
tu es le voyageur, la mort, la mère…

Tu es la forme qui sans cesse change,
qui, solitaire, émerge du destin,
qu’on ne célèbre ni ne plaint,
car nul ne t’a décrite, forêt sauvage.

Tu es le fond essentiel des choses
qui tait le dernier mot de son essence
et qui se montre aux autres toujours autre :
terre au bateau, navire pour la côte.

(Rainer Maria Rilke)

Illustration: Abbott Handerson Thayer

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Idylle (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 14 mars 2018



Idylle

Dans le matin vermeil
Tu cueilles
Des coupes de feuilles
Pour boire le soleil

Tu rapièces ta robe
Avec des pièces de nuages
En me souriant en cachette

Tu ris dans la lumière
Et dans le vent salé
Ou sous la pluie des lampes

Je dessine sur toi
De beaux oiseau de proie
Et mille gouttes d’eau

Les mouettes écrivent
Sur les pages du toit
Des récits de voyages
Que nous lirons ensemble

La porte est ouverte
Ecoute le rire de la mer
Vois le ciel enlacer la vague
Et le jour s’assoupir

Le rivage bâille comme un coquillage
Tu pourras poser ta tête
Sur le sein de la nuit
Contre la mienne.

(Jean-Baptiste Besnard)

Illustration: François-Joseph Durand

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elle et la mer (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 14 mars 2018



Elle et la mer

Une mare de soleil
Qui oublie sa source
Répand sa lumière
Sur ses cheveux roux
Qui jouent avec le vent
Les noisettes de ses yeux
Fendent les secrets les mieux cachés
La mer s’annonce par le bruit salé
De ses vagues dans la brume
Elle secoue sa crinière au-dessus de ses yeux de mer
Dans une lueur blonde
Qui leur fait ce regard de velours
En harmonie avec son sourire vagabond

Son regard crépite comme un feu de bois
Et pénètre la matière
Dans une clarté qui se déchire
Sur l’écho superficiel
D’un soleil vertical
Immobilité de la mer
Derrière les tentures
Et les murs se revêtent d’affiches de voyages.

(Jean-Baptiste Besnard)


Illustration: Guillaume Seignac

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Où sont les touristes (Matt Visser)

Posted by arbrealettres sur 14 mars 2018



voyages dans le temps

Où sont les touristes venant du futur ?

(Matt Visser)

 

 

Posted in humour, méditations | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Vomi du vent (Paul Auster)

Posted by arbrealettres sur 14 mars 2018



 

Vomi du vent, du radieux
refus, et greffé sur
la cicatrice brun-vert de ce
moment. Tu demandes
quel est ce lieu, et moi, suivant les piqûres
de ton démembrement,
je t’ai dit : la forêt
est sa propre
mémoire, cette frêle
écharde, qui voyage à travers
mon sang navigable, pour
s’échouer sur la blocaille du coeur. Tu me demandes
des mots, et je
les prononcerai — dès l’instant
où j’aurai appris
à ne te donner rien.

(Paul Auster)

Illustration: Alberto Pancorbo

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tout passe et tout demeure (Antonio Machado)

Posted by arbrealettres sur 14 mars 2018



Tout passe
et tout demeure
Mais notre affaire est de passer
De passer en traçant
Des chemins
Des chemins sur la mer
Voyageur, le chemin
C’est les traces
de tes pas
C’est tout ; voyageur,
il n’y a pas de chemin,
Le chemin se fait en marchant
Le chemin se fait en marchant
Et quand tu regardes en arrière
Tu vois le sentier
Que jamais
Tu ne dois à nouveau fouler
Voyageur! Il n’y a pas de chemins
Rien que des sillages sur la mer

(Antonio Machado)

Découvert chez Lara ici

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La souris (Martine Blaise)

Posted by arbrealettres sur 14 mars 2018



La souris

Une souris ça grignote
N’importe quoi :
Des miettes de pain
Des grains de raisin
Des bouts de papier
Des morceaux de craie ;
Ca aime le fromage
Et les coquillages
Et puis les voyages…
Une souris ça grignote tout le temps…
Quelquefois pourtant
Elle se transforme en fée
Pour les petits enfants,
La nuit, tout doucement
Elle glisse sous l’oreiller
Un merveilleux présent…

(Martine Blaise)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :