Arbrealettres

Poésie

Petite régression (Kenneth White)

Posted by arbrealettres sur 15 mars 2018



Petite régression

Une fois sorti de la ville
Au bout du macadam
Où les fougères se déploient
Vieilles et cramoisies sous la pluie
Où les ronces en pagaille
S’entassent et se multiplient

Laissez-moi m’étendre un peu
Dans ces broussailles détrempées
Regarder un instant
Le nuage gris qui passe
Et saluer sans faire de bruit
Ce passereau tout crotté.

(Kenneth White)

Illustration: Caspar David Friedrich

 

2 Réponses to “Petite régression (Kenneth White)”

  1. Lara said

    Le titre interpelle

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :