Arbrealettres

Poésie

Retour (Gu Cheng)

Posted by arbrealettres sur 18 mars 2018



Retour

Reste éveillée, reste mon amour,
la route est longue encore.
N’écoute pas l’appel de la forêt !
Ne perd pas l’espoir !

Avec l’eau froide de la neige, dans ta main
écris l’adresse ou appuyée sur mon épaule.
Passons la brume de l’aube !

Derrière le voile de l’orage,
nous arriverons au pays,
cette terre verte et ronde
qui s’étend au pied de la tour.

Là bas, Je veillerai tes rêves fourbus.
Je chasserai toutes ces nuits.
Je te laisserai tambours et soleils.

De l’autre coté de la tour,
il y aura de petites vagues muettes,
s’accrochant à la plage,
amassant leur musique tremblante

(Gu Cheng)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :