Arbrealettres

Poésie

SCRIBE (Paul Auster)

Posted by arbrealettres sur 20 mars 2018



 

SCRIBE

Le nom
jamais ne s’échappera de ses lèvres : il s’est parlé
jusqu’à s’éprouver dans un autre corps : il a retrouvé
sa place
dans Babel.

C’était écrit.
Une fleur
tombe de son oeil
et s’épanouit dans la bouche d’un étranger.
Une hirondelle
rime avec faim
et ne peut quitter son oeuf.

Il invente
l’orphelin en haillons,

il tiendra
un petit drapeau noir
criblé d’hiver.

C’est le printemps,
et sous sa fenêtre
il entend
cent pierres blanches
se changer en phlox furieux.

(Paul Auster)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :