Arbrealettres

Poésie

Un arbre (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 20 mars 2018



Un arbre

Arbre d’avant
le fruit, bel arbre irremplaçable
Construit moitié de jour, moitié de terre tendre
Et si fidèle à moi qui ne suis que silence,
Porte mes pas vers l’ombre où le soleil ressemble
A ce qui fut moi-même au moment de mourir.

Je trouverai bergère un peu de ton avril
Bergère ce printemps où ton corps s’isola
Avec tous ces moutons devenus des présages
Et cette étoile en toi que je nomme clarté.

Maître de la forêt si tendre avant de naître
Et maître de ton corps aussi vierge qu’un cri
Pourquoi tant de silence aussi près de la mer ?
J’entends passer la mort où tu poses tes pas.

(Robert Sabatier)

Illustration: Gustav Klimt

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :