Arbrealettres

Poésie

Le passeur (Jean Gabriel Cosculluela)

Posted by arbrealettres sur 23 mars 2018



le passeur

…Vers le mot terre
peu de mots restent
creuser les mots

froid, soif, feu

sol
d’un silence
près des mains

Du passeur
reste l’écriture penchée du corps
qui affouille le silence

(Jean Gabriel Cosculluela)


Illustration

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :