Arbrealettres

Poésie

On attend (Antoine Emaz)

Posted by arbrealettres sur 23 mars 2018



Illustration: Andrey Bobir
    
on attend
on attend que quelque chose bouge
il faudrait que quelque chose vienne
on attend

de plus en plus pauvre

devant le mur

au bout du jour
qu’est-ce qui reste

*

on a parlé on a
fait ce qu’il fallait
on n’a pas avancé d’un pouce

peut-être cela vaut-il mieux
on s’est reposé d’attendre si fort

mais l’usure de l’étoffe
quand on la regarde de près
fait un peu peur

(Antoine Emaz)

 

Recueil: Caisse claire
Traduction:
Editions: Points

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :