Arbrealettres

Poésie

Pour mon papa (Maurice Carême)

Posted by arbrealettres sur 27 mars 2018



Pour mon papa

J’écris le mot agneau
Et tout devient frisé :
La feuille du bouleau,
La lumière des prés.

J’écris le mot étang
Et mes lèvres se mouillent ;
J’entends une grenouille
Rire au milieu des champs.

J’écris le mot forêt
Et le vent devient branche.
Un écureuil se penche
Et me parle en secret.

Mais si j’écris papa,
Tout me devient caresse,
Et le monde me berce
En chantant dans ses bras

(Maurice Carême)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :