Arbrealettres

Poésie

Archive for 30 mars 2018

Ne plus penser (Stéphanie Ferrat)

Posted by arbrealettres sur 30 mars 2018




    
ne plus penser
nulle part
où l’encombrement
serre

(Stéphanie Ferrat)

 

Recueil: Caisson
Traduction:
Editions: La lettre volée

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Jour fendu (Stéphanie Ferrat)

Posted by arbrealettres sur 30 mars 2018



 

Illustration: Octavio Ocampo
    
jour fendu

joie

assortie aux fleurs

(Stéphanie Ferrat)

 

Recueil: Caisson
Traduction:
Editions: La lettre volée

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Perdue (Stéphanie Ferrat)

Posted by arbrealettres sur 30 mars 2018



Illustration: Edward Hopper
    
perdue
de me retrouver nue
dans la pièce
avec l’après-midi

(Stéphanie Ferrat)

 

Recueil: Caisson
Traduction:
Editions: La lettre volée

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

COIN DE CIEL (Federico Garcia Lorca)

Posted by arbrealettres sur 30 mars 2018



Illustration
    
COIN DE CIEL

L’étoile
ancienne
ferme ses yeux brouillés.

L’étoile
nouvelle
veut bleuir
l’ombre.

(Dans la pinède brillent
des vers luisants.)

(Federico Garcia Lorca)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

ÉTOILE (Federico Garcia Lorca)

Posted by arbrealettres sur 30 mars 2018




    
ÉTOILE

Il y a un astre calme,
un astre sans paupières.
« Où donc ?
— Un antre…
Dans l’eau endormie
de l’étang. »

(Federico Garcia Lorca)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

MÈRE (Federico Garcia Lorca)

Posted by arbrealettres sur 30 mars 2018




    
MÈRE

La Grande Ourse
donne le sein à ses étoiles,
ventre en l’air.
Et grogne
et grogne!
Gare à vous, jeunes étoiles
trop tendres!

(Federico Garcia Lorca)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

HOSPICE (Federico Garcia Lorca)

Posted by arbrealettres sur 30 mars 2018



Illustration: Adrian Borda
    
HOSPICE

Et les étoiles pauvres
qui n’ont pas de lumière,
quel chagrin,
quel chagrin,
quelle peine!
restent abandonnées
dans l’azur effacé.

Quel chagrin,
quel chagrin,
quelle peine!

(Federico Garcia Lorca)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

MEMENTO (Federico Garcia Lorca)

Posted by arbrealettres sur 30 mars 2018



Illustration: Serge Agombart
    
MEMENTO

Quand nous mourrons,
nous emporterons
une série d’images
du ciel.

(Ciels du jour naissant
et ciels nocturnes.)
Bien qu’on m’ait dit
qu’une fois morts
on n’avait plus
qu’un souvenir :
celui d’un ciel d’Été,
un ciel noir
frissonnant
sous le vent.

(Federico Garcia Lorca)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sur le ciel des marguerites (Federico Garcia Lorca)

Posted by arbrealettres sur 30 mars 2018



Illustration
    
Sur le ciel
des marguerites je marche.

J’imagine ce soir
que je suis un saint.
On a posé la lune
entre mes mains
et moi je l’ai remise
dans l’espace.
Et le Seigneur m’a fait don
de la rose et de l’auréole.

Et maintenant
je vais dans ce champ
pour délivrer les filles
des méchants galants
et donner des pièces d’or
à tous les garçons.

Sur le ciel
des marguerites je marche.

(Federico Garcia Lorca)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE RETOUR (Federico Garcia Lorca)

Posted by arbrealettres sur 30 mars 2018



Illustration
    
LE RETOUR

Je m’en reviens
chercher mes ailes.

Laissez-moi revenir!

Pour mourir je veux être
aurore!

Pour mourir je veux être
hier!

Je m’en reviens
chercher mes ailes.

Laissez-moi retourner!

Pour mourir je veux être
source.

Pour mourir hors
de la mer.

(Federico Garcia Lorca)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :