Arbrealettres

Poésie

En revenant de Saint-Martin (Paul Fort)

Posted by arbrealettres sur 30 mars 2018



Bebe rabbit

En revenant de Saint-Martin

En revenant de Saint-Martin, j’ai rencontré un p’tit lapin
dessus la neige et tout tremblant dans son joli sac de poils blancs.

Il avait l’air, sous les ételles, d’un pèlerin de Compostelle
et qui tremblait, tremblait, tremblait, comme à ton bras la boîte au lait.

J’l’ai mis tout froid dans mon paletot. Il m’a dit qu’il avait trop chaud.

J’l’ai mis tout chaud dans mon gilet. Il m’a dit : De l’air, s’il te plaît !

Alors j’l’ai mis dans ma culotte. Il a mangé ma p’tite carotte.

(Paul Fort)

 

 

2 Réponses to “En revenant de Saint-Martin (Paul Fort)”

  1. Luciole said

    La version originale est donc bien celle de la carotte: ?!

    • arbrealettres said

      Je pense que oui, mais je n’ai pas vu de mes yeux vu le recueil original 😉
      Un autre version des deux derniers vers circule:

      Alors j’lai mis sur mon épaule
      Il a sauté dans la cass’role!

      .. LOL!

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :