Arbrealettres

Poésie

Aube fragile (Paul Auster)

Posted by arbrealettres sur 6 avril 2018



 

Aube fragile : la limite
de ta lampe assombrie : air
sans mot : une corolle de cendre enveloppante,
auréolée de rose. Du plus petit
de tes soleils, tu serres
la brûlure : cosse
de lumière vacillante : la vraie semence
dans ta paume en jachère, prenant racine
dans ton mutisme. Au-delà de cette terre, l’oeil
te guidera. L’oeil apprendra
l’attente.

(Paul Auster)

Illustration: Alan Ayers

 

3 Réponses vers “Aube fragile (Paul Auster)”

  1. Texte excellent : un festival d’images originales. Quelle différence avec tous ces minuscules textes insipides !

  2. arbrealettres said

    Tout est affaire de différence sensibilité cher Jean-Baptiste 😉 et heureusement ne crois-tu pas?
    Imagine si le beau était pour tous identique et standardisé? 🙂 🙂

  3. A reblogué ceci sur musnadjia423wordpress.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :