Arbrealettres

Poésie

LA FEUILLE BLANCHE (Textes chinois)

Posted by arbrealettres sur 8 avril 2018




    
LA FEUILLE BLANCHE
Tchang-Tsi

La tête dans ma main, je regarde la feuille de papier,
qui reste blanche, depuis que je suis là.
Je regarde aussi l’encre, qui se sèche, au bout de mon pinceau.

Mon esprit semble dormir ;
est-ce que mon esprit ne se réveillera pas ?

Je m’en vais, dans la plaine toute chaude de soleil,
et je laisse mes mains traîner sur les hautes herbes.

D’un côté, je vois la forêt veloutée ;
de l’autre, les montagnes gracieuses, poudrées par la neige,
et à qui le soleil met du rouge.

Et je regarde aussi la marche lente des nuages,
et je m’en reviens, poursuivi par l’éclat de rire des corbeaux,

M’asseoir, devant la feuille de papier,
qui demeure blanche, sous mon pinceau.

(Textes chinois)

 

Recueil: Le Livre de Jade
Traduction: Judith Gautier
Editions: Plon

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :