Arbrealettres

Poésie

DICTUM : APRÈS UN LONG VOYAGE (Paul Auster)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2018



 

DICTUM : APRÈS UN LONG VOYAGE

Laurier-rose et rose. Moellon
de l’autre air terrestre — où le colibri
vole dans l’ombre
du faucon. Et à travers chaque mur, la terre d’août
s’ouvrant,
comme une pierre qui fend
ce mur de soleil.

Montagnes. Puis les lumières
de la ville
au-delà de la montagne. La ville qui s’étend
de l’autre côté
de la lumière.

Nous rêvons
que nous ne rêvons pas. Nous veillons
aux heures du sommeil
et dormons alors que le silence
nous épie. L’été
tient sa promesse
en la violant.

(Paul Auster)

Illustration

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :