Arbrealettres

Poésie

LA FLÛTE D’AUTOMNE (Textes chinois)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2018




    
LA FLÛTE D’AUTOMNE
Thou-Fou

Pauvre voyageur, loin de la patrie, sans argent et sans amis,
tu n’entends plus la douce musique de la langue maternelle.

Cependant, l’été est si brillant, la nature étale tant de richesse, que tu n’es pas pauvre ;
et le chant des oiseaux n’est pas, pour toi, une langue étrangère.

Mais lorsque tu entendras le cri de la cigale, cette flûte de l’automne ;
quand tu verras les nuages, roulés par le vent, dans le ciel, ta douleur n’aura plus de bornes,

Et mettant la main sur tes yeux,
tu laisseras ton âme s’enfuir vers la patrie.

(Textes chinois)

 

Recueil: Le Livre de Jade
Traduction: Judith Gautier
Editions: Plon

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :