Arbrealettres

Poésie

REMEMBRANCES (Maurice Fombeure)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2018




    
REMEMBRANCES

Nous avions perdu le monde,
Nous avions perdu le goût.
Des salamandres d’étoiles
Tournaient au-dessus de nous.

Crois-moi. Je ne rêve guère
Si je m’endors vers midi.
Voici le dur pain des guerres,
Son goût de pierre à fusil,

Tant de nuits avec deux larmes
Qui m’éclairaient jusqu’au jour.
J’aurais bien posé les armes
Pour la rose de l’amour;

J’ai couché dans maintes crèches
Entre l’âne et le boeuf roux,
Puis bu dans des vallées fraîches
Où la nuit creusait des trous.

(Maurice Fombeure)

 

Recueil: A dos d’oiseau
Traduction:
Editions: Gallimard

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :