Arbrealettres

Poésie

Des limicoles (Pierre Garnier)

Posted by arbrealettres sur 17 avril 2018




    
des limicoles
donnent leur minceur
au sable et à l’eau.

l’aigrette
avance
là où l’eau intervient légèrement
dans sa marche.

la terre, l’eau font cercles.
naissance de machines minuscules :
les pattes, les vagues.

les pattes de l’aigrette
repoussant le fond —
approfondissant le miroir
où pénètre le ciel.

(Pierre Garnier)

 

Recueil: Ornithopoésie
Traduction:
Editions: Des Vanneaux

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :