Arbrealettres

Poésie

À Giacometti (Béatrice Douvre)

Posted by arbrealettres sur 21 avril 2018



Illustration: Alberto Giacometti
    
À Giacometti

Socles immenses
Pour le maintien d’un seul visage
Ni de parole ni d’absence
Car ces mots mêmes délivrent

Rien que la main
Qui recommence les yeux d’argile
jusqu’à se perdre
Et la grâce

Maigre d’un peu de terre qui chante
Près d’une épaule
Embuée de nos signes

(Béatrice Douvre)

 

Recueil: Oeuvre poétique
Traduction:
Editions: Voix d’Encre

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :