Arbrealettres

Poésie

INNOCENCES (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 21 avril 2018




    
INNOCENCES

Dans une pauvre famille
apparaît parfois la beauté d’une épaule
un long travail y conditionne
les tressages de paniers oblongs
et le terrage de la vigne
les chevelures y gardent
de profonds reflets
même jusqu’après la mort
de celles
qui hâtives se peignent à l’aube.

(Jean Follain)

 

Recueil: Des Heures
Traduction:
Editions: Gallimard

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :