Arbrealettres

Poésie

L’éphémère se déchire (Béatrice Douvre)

Posted by arbrealettres sur 21 avril 2018



Illustration
    
L’éphémère se déchire

Nous avions fait le geste simple de l’essence
Brisant le fruit des robes
Éteintes

L’or poudroyait en haut des feuilles
Nous avions fait le geste
De réparer la déchirure

Mais la mer nous aimait
La ligne des verreries
Des couchants
Posant les mains sur le temps
Nous avions fait le geste
Simple de vieillir.

(Béatrice Douvre)

 

Recueil: Oeuvre poétique
Traduction:
Editions: Voix d’Encre

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :