Arbrealettres

Poésie

Archive for 22 avril 2018

Sombre forêt (Anne Goyen)

Posted by arbrealettres sur 22 avril 2018




    
Sombre forêt
Loin vont tes arpèges

Violons et guitares
Gardent la voix des ramures

Le souvenir des larmes
Sous l’écorce.

(Anne Goyen)

 

Recueil: Arbres, soyez
Traduction:
Editions: Ad Solem

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A quels bruissements (Anne Goyen)

Posted by arbrealettres sur 22 avril 2018



Illustration: Aron Wiesenfeld
    
A quels bruissements
Reconnais-tu
L’intime voix
D’un chant venu d’ailleurs
Abîme où se côtoient
La foudre et l’arc-en-ciel
S’y accordent les rêves
Nouveau-nés
Avant de hanter
L’antre des forêts
Ou de dormir
Dans le secret berceau
de nos coeurs.

(Anne Goyen)

 

Recueil: Arbres, soyez
Traduction:
Editions: Ad Solem

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Songe (Béatrice Douvre)

Posted by arbrealettres sur 22 avril 2018




    
Songe

L’enfance de fer
Heureuse
Et qui avait notre âge
Sous le ciel bleu nu

Nous marchions, nostalgie
Derrière les grands jardins
De peu de roses, de peu d’air
Pour moins nous souvenir
D’un pays d’eau profonde

Je regrette encore ce songe d’enfant perdu
Parce qu’il avait une rose à son tourment.

(Béatrice Douvre)

 

Recueil: Oeuvre poétique
Traduction:
Editions: Voix d’Encre

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Langage de songe (Anne Goyen)

Posted by arbrealettres sur 22 avril 2018




    
Langage de songe

Que sais-je des intimes houles
Des orages des frissons
Qui te parcourent

De l’obsur chemin
Qui t’enracine
A l’océan de feuilles
Qui te vêt
Tu gardes le secret
De ton histoire

Danse de sève
Et pleur d’écorce
Si tu nous parles
C’est d’un langage de songe
Au fond de nos sommeils

(Anne Goyen)

 

Recueil: Arbres, soyez
Traduction:
Editions: Ad Solem

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’oiseau ensemble (Béatrice Douvre)

Posted by arbrealettres sur 22 avril 2018



Illustration: Chantal Dufour
    

L’oiseau ensemble

Ton pays se souvient
De la tempête ouverte
D’un nom plus fort que les oiseaux
D’un vent serré dans les mémoires

Les grands toits de la neige attendrissaient nos doutes
Nous courions, enfants des libertés d’oiseaux
Sous des rocs confus de la mémoire divine
Un grand souffle éclairait nos lampes dégagées

Ton pays se souvient-il
De la terre et du vin
Que nous buvions sans doute
Dans les maisons fermées

Un grand courage fou illimitait nos craintes
Et nous marchions tous deux comme deux grands yeux ensemble.

(Béatrice Douvre)

 

Recueil: Oeuvre poétique
Traduction:
Editions: Voix d’Encre

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les mains basses (Béatrice Douvre)

Posted by arbrealettres sur 22 avril 2018




    
Les mains basses

Les mains basses comme les champs
Qu’on retourne le soir

Elles sont nues par miracle
Et vides
Par passion d’une absence

Et ressemblent
À des feuilles, aux nervures
De la mer

Je les entends très pures au loin comme deux palmes
Emplissant les vallées de mille cris sereins

Elles sont dans la beauté de deux mains qui s’échangent.

(Béatrice Douvre)

 

Recueil: Oeuvre poétique
Traduction:
Editions: Voix d’Encre

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un lointain (Béatrice Douvre)

Posted by arbrealettres sur 22 avril 2018



Illustration: Alexandra Kirievskaya
    
Un lointain

Quand cessait le lointain
Le temps s’amoncelait
Près des feuilles penchées

Ton visage
Brun bougeait du côté de l’extase
Égaré
Quand cessait le lointain dans les mains de nos mères

J’aimais
Jusqu’à l’envers des branches inentendues
Le vert présage d’oiseaux des foliations très pures

Une infinie patience dans le temps étranger
Me protégeait, j’aimais encore le feu
Quand il parlait d’un autre déjà cendre

Plus fort que ton absence
Plus doux que ta beauté.

(Béatrice Douvre)

 

Recueil: Oeuvre poétique
Traduction:
Editions: Voix d’Encre

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Peux-tu m’accueillir ? (Anne Goyen)

Posted by arbrealettres sur 22 avril 2018



    

Peux-tu m’accueillir ?
Chuchote la feuille
Je vis de sève
Et de lumière
Paume toujours ouverte
Vivante lyre au vent

Me hèle de loin
La montagne :
Ami des solitudes
Vers ma rude allégresse
Veux-tu cheminer
Et dans mon silence
Grandir ?

(Anne Goyen)

 

Recueil: Arbres, soyez
Traduction:
Editions: Ad Solem

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Racine qui me portes (Anne Goyen)

Posted by arbrealettres sur 22 avril 2018




    
Racine qui me portes
Feu caché de la terre
Qui fleuris ma couronne
Je t’écoute en mes songes

Fidèle je demeure
A la voix d’ombre
Qui frémit dans mes branches
Et du bourgeon au fruit
M’ouvre un chemin
Vers la clarté

(Anne Goyen)

 

Recueil: Arbres, soyez
Traduction:
Editions: Ad Solem

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’alluvion (Béatrice Douvre)

Posted by arbrealettres sur 22 avril 2018




    
L’alluvion

Au fer de ta métamorphose
Au pont d’acier de tes deux fleuves
Je t’ai nommée
La souveraine vive

Et je t’avais conviée
Parmi les nids
(L’oiseau de proie descend, calme et livide)
Parmi les nids et les gravats
Et les combes herbeuses

D’où venait que j’aimais l’ordre improbable de ton sang
Ta voix d’ivresse entre les feuilles
Et les feuillages de ton nom

J’ai aimé
J’ai vécu
Dans la circulation rêvée de ton passage
Et j’aimais que tes mains se répandent

Dans l’alluvion où l’autre preuve est la rosée.

(Béatrice Douvre)

 

Recueil: Oeuvre poétique
Traduction:
Editions: Voix d’Encre

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :