Arbrealettres

Poésie

Sous les navires unis aux nuages (Béatrice Douvre)

Posted by arbrealettres sur 22 avril 2018




    
Sous les navires unis aux nuages
Elle sentait le sable, et les coquilles
L’endroit merveilleux des marées

Le soir marin
Près de ses traînes grises, quand elle était
La nudité d’elle-même
Avec des ombres malheureuses, et elle était
La noire odeur du sang des voûtes

Le chant accumulé
La ligne des pierreries de la mer là-bas
Ses bras comme les courants
Les mains posées sur les perfections éphémères.

(Béatrice Douvre)

 

Recueil: Oeuvre poétique
Traduction:
Editions: Voix d’Encre

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :