Arbrealettres

Poésie

LA CHANSON DES MARINS NOYÉS (André de Richaud)

Posted by arbrealettres sur 23 avril 2018



 

LA CHANSON DES MARINS NOYÉS

Nous sommes les noyés aux têtes de nuages
Les pâles ombres de la mer
Les fantômes épars aux brumes des rivages
Les lèvres aux baisers amers.

Lorsque la nuit s’incline et que l’étoile gronde
Nous montons les chemins du ciel
Et quand vous rencontrez nos troupes vagabondes
Vous entendez un bruit de sel.

Nous errons tristement sur les routes du songe
Étonnés des bruits de la nuit
Et nos coeurs éperdus que le silence ronge
Se mirent au destin des puits.

Un visage endormi nous regarde sans armes
Nous touchons ses yeux de la main
On croit voir, au matin, scintiller une larme
Mais, c’est un souvenir marin…

(André de Richaud)

Illustration: Stéphane Pencréac’h

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :