Arbrealettres

Poésie

Les désirants (Béatrice Douvre)

Posted by arbrealettres sur 23 avril 2018




    
Les désirants

I
Les voici dans le temps émaillé

Ils viendront d’octobre

Courir accomplirait leur pauvreté
Mais ils s’étendent comme pour l’amour

Si maigres
Dont l’ordre est inconnu sous ces fardeaux de feuilles

Les voici
Se perdre a fait chemin de neige mais ils dorment

II
Les voici dans l’haleine
Amoureuse des lampes

Fouillant de maigres feux sous les fontaines

La soif crie de jour
Ils dorment

Dans l’usure abrasée de leur ombre

(Béatrice Douvre)

 

Recueil: Oeuvre poétique
Traduction:
Editions: Voix d’Encre

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :