Arbrealettres

Poésie

Quand la porte se souvient (Hamid Tibouchi)

Posted by arbrealettres sur 23 avril 2018



maison-cachee-dans-le-foret [800x600]

Quand la porte se souvient

Quand le porte se souvient,
Quand la table se souvient,
Quand la chaise, l’armoire, le buffet, la fenêtre se souviennent
Quand ils se souviennent intensément
De leurs racines, de leur sèves, de leurs feuilles
De leurs branches,
De tout ce qui les habitait,
Des nids et des chansons
Des écureuils et des singes
De la neige et du vent
Un frisson traverse la maison
Qui redevient forêt.

(Hamid Tibouchi)

 Illustration

 

Une Réponse to “Quand la porte se souvient (Hamid Tibouchi)”

  1. Très beau et qui donne des frissons…profitons des vacances pour redécouvrir la vie : http://sylviesophrologie.com/vances-pour-vivre-revenir-a-lessentiel-nature/

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :